Generating prospective scenarios of use in innovation projects

Théories et méthodologies
Par Julien Nelson, Stéphanie Buisine, Améziane Aoussat, Claude Gazo
Construire des scénarios d’usage prospectifs dans les projets d’innovationL’ergonomie prospective est une modalité d’intervention ergonomique centrée sur l’anticipation des besoins et activités futurs, visant à assister les premières étapes du processus de conception innovante centrée utilisateurs. À ce jour, peu de propositions méthodologiques ont été formulées pour assister les interventions en ergonomie prospective, bien que ceci constitue un levier majeur pour une meilleure intégration de la conception centrée utilisateurs dans les projets d’innovation. Ainsi, les méthodes classiques de l’analyse des usages sont d’un intérêt limité lorsque le concepteur doit travailler avec des concepts de produit mal définis, car il peut s’avérer difficile de décrire les usages futurs du produit en question. Dans cet article, nous proposons que certaines méthodes de créativité, souvent utilisées pour résoudre des problèmes de nature technique dans le cadre de projets de conception, puissent être utilisées pour élaborer des scénarios spéculatifs portant sur l’usage futur d’un produit. Nous avons réalisé des simulations de réunions de conception portant sur l’anticipation des usages de différents produits et avons évalué, au travers de deux études, les effets de méthodes empruntées à deux paradigmes de créativité sur la capacité d’une équipe pluridisciplinaire de conception à formuler des scénarios d’usage futurs.
La première étude visait à évaluer les apports de méthodes empruntées au paradigme du Creative Problem Solving (CPS) – le brainwriting et la matrice de découvertes – à la production de scénarios prospectifs d’usages. Elle fait suite à une étude qui montrait que ces méthodes n’avaient pas d’effet sur le nombre de scénarios produits ni sur le nombre d’idées relatives aux usagers futurs du produit ou à leurs activités. Nous montrons ici, cependant, que ces méthodes permettent de mieux structurer la dynamique d’exploration de l’espace créatif, et d’aboutir à des idées plus originales.
Dans la seconde étude, nous avons examiné la capacité d’une équipe de concepteurs à exploiter l’analyse multi-écrans – une méthode empruntée à la théorie de résolution des problèmes inventifs (TRIZ) – pour construire un discours sur les usages futurs d’un produit innovant. Les résultats suggèrent que l’équipe était en mesure d’anticiper des évolutions de l’artefact technique – ce qui correspond à la finalité initiale de la méthode – mais pas de se réapproprier l’outil pour imaginer des scénarios illustrant les usages futurs possibles du produit. Nous décrivons enfin les conséquences de ces résultats pour élaborer de nouvelles méthodologies d’intervention en ergonomie prospective.
Voir l'article sur Cairn.info