Compétences politiques et épuisement émotionnel : analyse d’un effet médiateur modéré

Recherches empiriques
Par Anne Rudelle Astié, Lionel Dagot
Dans le cadre théorique de la Conservation des Ressources (Hobfoll, 1989), l’objectif de cette étude est d’approfondir la recherche sur les mécanismes au travers desquels les compétences politiques influencent l’épuisement émotionnel. Ainsi, cette étude examine l’effet médiateur de l’autonomie au travail sur la relation entre les compétences politiques et l’épuisement émotionnel. De plus, cette étude prend en compte la réaction des individus aux compétences politiques lorsqu’ils perçoivent une prise de décision politique au sein de leur organisation. Elle analyse donc l’effet modérateur de la prise de décision politique sur la relation entre les compétences politiques et l’autonomie au travail. Les résultats de l’enquête menée auprès de 123 salariés français montrent que les individus aux compétences politiques développées expriment une autonomie accrue qui en retour diminue leur épuisement émotionnel. D’autre part, la prise de décision politique représente un contexte modérateur qui interagit avec les compétences politiques pour renforcer les sentiments d’autonomie. Les limites de cette étude et des directions pour de futures recherches sont également discutées.
Voir l'article sur Cairn.info