Dynamique cognitive et risques psychosociaux : isolement et sentiment d'isolement au travail

Recherches empiriques / Empirical studies
Par Jacques Marc, Vincent Grosjean, M. C. Marsella
L’article vise à poser les bases théoriques d’une approche de l’isolement professionnel considéré comme un risque psychosocial, pour examiner ensuite les difficultés théoriques pour approcher ce phénomène d’isolement. On distinguera d’une part le sentiment d’isolement, qui apparaît dès lors que le salarié estime ne pas pouvoir disposer de soutien en cas de difficulté, d’autre part le sentiment de solitude, lorsqu’un renoncement à chercher quelque soutien que ce soit apparaît. S’agissant de sentiment, le terme sera précisé : il renvoie à une émotion, à un vécu corporel signant une insatisfaction issue du rapport individu-milieu. Nous préciserons en quoi les émotions jouent un rôle régulant pour l’activité individuelle et collective, à l’instar des erreurs dans un autre cadre théorique. Cette approche sera illustrée dans le cadre d’une demande d’intervention d’une entreprise de transport urbain. La conclusion se concentrera sur les difficultés méthodologiques relatives aux questions touchant l’isolement professionnel et sur l’intérêt d’ouvrir la question des rps à aux approches utilisées en psychologie ergonomique.
Voir l'article sur Cairn.info